UMR 5138

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire ArAr

Archéologie et Archéométrie

Image oiseau MOM

[conference] Sanctuaire romain de la déesse Vacuna

Sanctuaire romain de la déesse Vacuna
Jeudi 14 Janvier 2021

Conférence Pouilloux de la MOM par Aldo Borlenghi, enseignant-chercheur au laboratoire ArAr.
- jeudi 14 janvier 2021 - à partir de 18h - en visio-conférence

En 2019, une campagne de sondages de l’université Lyon 2 (A. Borlenghi, M. Poux) a permis d’identifier le sanctuaire romain de la déesse sabine Vacuna dans la commune de Montenero Sabino (Italie). Le site, recouvert par la végétation, occupe trois niveaux de terrasses : sur la médiane est installé à l’époque républicaine un grand bâtiment, abandonné au début de l’époque impériale. Une nouvelle occupation du site est représentée par plusieurs inhumations en coffre, attribuables à l’époque tardo-antique ou au haut Moyen Âge.

L’étude de ce remarquable lieu de culte nécessite de recourir aux approches de chercheurs de disciplines différentes : une équipe composée de spécialistes des laboratoires ArAr et Archéorient, avec le soutien de professionnels italiens, pourra assurer cette tâche. II est important de comprendre l’organisation et l’extension du site à travers des méthodes non invasives, comme le relevé Lidar, la prospection pédestre de la colline boisée, l’étude géologique des matériaux de construction, le repérage des vestiges enterrés grâce à la prospection électromagnétique et l’enregistrement de l’état des vestiges visibles grâce au Laser scanner 3D et à la photogrammétrie. Toutes ces données serviront à orienter correctement les fouilles dans les années à venir. Parallèlement, il faudra achever l’étude du mobilier et réaliser celle des sépultures découvertes pendant la campagne 2019.
Ce projet, qui permettra pour la première fois d’étudier un sanctuaire de la déesse Vacuna, favorisera le rayonnement international des UMR impliquées. Il est indispensable pour engager la réflexion d’un projet encore plus ambitieux (ANR, ERC), en collaboration avec des universités étrangères ou d’autres institutions comme l’École française de Rome. Notre projet prévoit un financement pour la réalisation du relevé LIDAR et des prospections géophysiques, ainsi que pour la datation C14 des squelettes retrouvés durant la campagne 2019.

Logo CNRS