UMR 5138

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire ArAr

Archéologie et Archéométrie

Image oiseau MOM

Cluny, Tour Baraban nord

Cluny, Tour Baraban nord

En façade de l'Abbatiale Cluny III - Saône-et-Loire

 

Responsables

Camille Collomb, étudiante en master 2 d'histoire et archéologie comparées des sociétés médiévales sous la direction de N. Reveyron, directeur du laboratoire Archéométrie et Archéologie

Composition de l'équipe

Duriez Mathilde, Eneau-Brun Lise, Gardeux Mathilde, Puel Olivia, Vernay Gaspard

Tour Baraban Nord en façade de l'abbatiale Cluny III

Présentation

Située en Bourgogne, la ville de Cluny devient un important centre monastique à partir du Xe siècle. La grande abbatiale Cluny III, dont la construction est entreprise par l'abbé Hugues de Semur (1049-1109) autour de 1088, est précédée à l'occident d'une avant-nef, dont la façade est elle-même devancée par deux tours : les Barabans. Lors des démolitions qui ont suivi la Révolution de 1789, les parties hautes de la tour nord sont détruites. Aujourd'hui, elle est conservée sur une hauteur d'environ 17,50 m.

Cette tour occupait la fonction de clocher, et de tour des archives au plus tard en 1403. À la fin du XVe siècle, sous l'abbatiat de Jacques d'Amboise (1485-1510), un passage est créé au nord de la tour reliant la salle des archives au complexe abbatial. Les sources témoignent de l'utilisation de ce corridor jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, lorsque l'abbatiale est en grande partie détruite. La tour est par la suite réaménagée, et dotée d'un toit. Le niveau inférieur est une cave à vin jusqu'à la fouille de l'avant-nef à la fin des années 1980, et de ce fait l'abaissement du niveau de circulation. Au XXe siècle et encore aujourd'hui, la tour sert également de dépôt de mobilier de fouille.

Tour Baraban Nord en façade de l'abbatiale Cluny III intérieur

(Légendes photos : extérieur - mur nord et vue intérieure © Photo C. Collomb)

Problématique

Cette étude archéologique, la première réalisée sur la tour nord depuis les recherches de Kenneth John Conant durant la première moitié du XXe siècle, se veut complémentaire des travaux menés depuis de nombreuses années sur l'abbaye de Cluny. Elle présente donc l'intérêt de la nouveauté, et vise à une meilleure compréhension de l'intégration de l'édifice au sein du monastère. Tout d'abord, se pose la question de la datation de la tour. Il s'agit ici d'approcher le plan initial voulu par l'abbé Hugues pour son abbatiale, en y incluant ou non les tours de façade.

Ensuite, la fonction de réceptacle des archives de l'abbaye nécessite une répartition de l'espace ainsi qu'une circulation particulière dans la tour. Une fine analyse de ses murs contribue à la compréhension de cet espace abritant les biens les plus précieux du monastère. C'est la question de la circulation qui est soulevée ici, à différentes échelles : circulation de l'extérieur à l'intérieur de la tour et de l'abbatiale ; du palais abbatial à la tour, puis de la tour à l'avant-nef ; enfin, circulation à l'intérieur de la tour entre ses différents niveaux.

Bilbiographie

  • Barret Sébastien, La mémoire et l’écrit : l’abbaye de Cluny et ses archives, Xe-XVIIIe siècle, Münster, Lit Verlag, 2004 
  • Baud Anne, Le chantier de la troisième église abbatiale de Cluny, thèse sous la direction de Jean-François Reynaud, Université Lumière Lyon 2, Lyon, 1996, 4 vols 
  • Collomb Camille, Les tours Barabans en façade de l'abbatiale de Cluny III, mémoire de master 1 sous la direction de Nicolas Reveyron, Université Lumière Lyon 2 
  • Conant Kenneth John, Cluny: les églises et la maison du chef d'ordre, Protat Frères, Mâcon, 1968- Parron-Kontis Isabelle, Reveyron Nicolas (éditeurs scientifiques), Archéologie du bâti : pour une harmonisation des méthodes, Actes de la table ronde des 9 et 10 novembre 2001, Musée archéologique de Saint-Romain en Gal (69), Errance, Paris, 2005
  • Roiné Nadine, Rollier Gilles, Narthex de Cluny III et cour abbatiale, Rapport de synthèse, fouilles de sauvetage programmé, 1988-1990

Logo CNRS