UMR 5138

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire ArAr

Archéologie et Archéométrie

Image oiseau MOM

Abbaye de Cluny 2015-2018

Abbaye de Cluny

Fouilles programmées pluriannuelles 2015-2018

Partenaires

  • Université Lumière Lyon2
  • Laboratoire ArAr. Archéologie et Archéométrie
  • Ministère de la Culture (SRA Bourgogne-Franche-Comté)
  • Maison de l'Orient et de la Méditerranée

Composition de l’équipe

Direction : Anne Baud (MCF Lyon 2) et Anne Flammin (ingénieur d’étude CNRS), laboratoire ArAr.
Equipe  de fouille : A. Roger (doctorante université Lyon 2), V. Granger (technicienne de fouilles), C. Meunier (céramologue et chercheur associé à l'UMR 5138) et les étudiants master de l’Université de Lyon 2 : A. Borel, Clarisse Couderc, Rémi de Certaines, Rémi Martinez, Yana Moriova, Vincent Niochet, Adrien Tourasse et Anna Lafont (Master 1 ENS Lyon).
Avec la collaboration de : Vincent Borrel (numismate et doctorant ENS Paris, UMR 8546 AOROC), Olivier Callot (étude numismatique, CNRS), laboratoire HiSoMA, Benoît Clavel, archéozoologue, laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique (LAMPEA), Anna Delassiaz (étude des pierres et mortiers), Damien Laisney (topographe, CNRS à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée) et Gilles Rollier (Inrap), Anne Schmitt (étude pétrographique, DR CNRS, Arar)

Présentation

Les fouilles ont repris à Cluny en 2015 sur le site de l’ancienne infirmerie qui fut totalement détruite au XVIIIe siècle, pour l’aménagement des nouveaux jardins monastiques.

Nouveaux jardins monastiques © ArAr. Equipe de fouille

Les fouilles précédentes (C. Sapin, A. Baud) avaient permis de dégagement de la chapelle mariale, point d’articulation liturgique entre l’église, la salle capitulaire, l’infirmerie et le cimetière.  Ce programme de recherches, en cours  de publication, a naturellement suscité les nouvelles fouilles sur « le complexe de l’infirmerie », connu uniquement à travers des textes tardifs, comme le dénombrement de 1623 et le plan anonyme daté des années 1700.

Plan anonyme © ArAr. Equipe de fouille

Les problématiques concernent la datation et l’évolution de l’édifice ainsi que la fonction des espaces dégagés sachant que l’infirmerie est comparable à un petit monastère.

 Les premiers résultats indiquent que l’implantation de l’édifice est progressive depuis le XIe siècle. Le premier bâtiment dégagé présente un plan barlong et ouvre au nord-est sur une cour.

Premier bâtiment © ArAr. Equipe de fouille

Relevé en plan des vestiges des campagnes 2015-2016


Son occupation est continue du XIe au XVIIIe siècle, mais à l’époque moderne, il est transformé en vestibule assurant une liaison entre la cour et une grande salle à trois nefs, dite « infirmerie de Pierre le Vénérable » situées au sud-ouest.

 Construit légèrement en contrebas de la chapelle dédiée à la Vierge, le bâtiment intègre  dans sa construction un système de  terrasses maçonnées. Il  est traversé par différentes canalisation qui proviennent des bâtiments conventuels et se dirigent vers les jardins en suivant la pente.

Plus d'information sur la découverte d'un trésor lors de la campagne de fouille de 2017.

Bibliographie :

• BAUD A., FLAMMIN A., Cluny (Saône-et-Loire), abbaye, fouilles programmées de l'infirmerie, SRA Bourgogne, DFS 2015.
BAUD A., FLAMMIN A., Cluny (Saône-et-Loire), abbaye, fouilles programmées de l'infirmerie, SRA Bourgogne, DFS 2016.

 

Logo CNRS