UMR 5138

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire ArAr

Archéologie et Archéométrie

Image oiseau MOM

[chantier école] Atelier de céramiques antiques au collège

Atelier de céramiques antiques au collège
Dimanche 15 Avril 2018

Les élèves ont fait preuve de curiosité envers les tessons et sont parvenus à en identifier la catégorie technique : de vrais archéologues en herbe !

 

Fin mars 2018, un atelier « céramiques antiques » a été proposé aux élèves de deux classes de Sixième du collège Bel Air à Franconville (95), animé par Alexis Bonnefoy, professeur d’histoire-géographie et chercheur associé au laboratoire. Les tessons de céramique ont été prêtés par le laboratoire qui met ainsi un point d’honneur à entretenir les liens entre la recherche et l’enseignement secondaire.

L’atelier s’est inscrit dans le chapitre du programme d’histoire intitulé « Conquêtes, paix romaine et romanisation ». Les élèves ont pu particulièrement appréhender ce dernier point, en remarquant l’importation de la céramique romaine – et des modes de vie associés – dans les provinces. En petit groupe, ils ont travaillé sur le site semi-fictif d’une villa romaine et son mobilier (parmi les sites choisis figurait évidemment l’exemple lyonnais de Saint-Laurent d’Agny). Guidés, les élèves ont étudié une fibule, un aureus et surtout une dizaine de tessons de céramique. Ils ont pu manipuler des fragments d’amphores, de céramique commune et de vaisselle fine dans le but de les classer selon ces différentes catégoriques techniques. La datation des mobiliers les a conduits à proposer de situer dans le temps l’occupation de leur site tandis que l’observation de la provenance des amphores leur a permis de saisir la complexité du commerce à l’échelle de l’empire.

Ainsi, les élèves ont pu s’initier aux méthodes et aux problématiques de l’archéologie et son rôle dans notre connaissance du passé. Tous ont fait preuve d’un investissement sérieux dans le travail et ont particulièrement apprécié l’activité. Cela montre que le contact avec l’objet est indispensable car il confère une dimension concrète à l’histoire.

Logo CNRS