UMR 5138

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire ArAr

Archéologie et Archéométrie

Image oiseau MOM

FOUCAULT Mélanie

FOUCAULT Mélanie

FOUCAULT Mélanie
Catégorie
Chercheur associé
Coordonnées

Service Archéologique de la Ville de Lyon
10 rue Neyret  - 69001 Lyon
Téléphone : 04 72 00 12 15 / 04 72 00 12 12 (standard)
E-mail : melanie.foucault[at]mairie-lyon[dot]fr

Fonctions

Archéogéographe
Infographique / géomaticienne

 

Thèmes de recherche

Archéogéographie : dynamiques des milieux, des payages et des territoires dans la longue durée (rural et urbain)

Domaines géographiques :

France, région lyonnaise : ville de Lyon, pentes et plateau de la Croix-Rousse, ville de Caluire et Cuire,plaine de Vaise, agglomération lyonnaise (secteur nord en particulier).
Pyrénées-Orientales : plaine du Roussillon, massif des Albères, ville de Perpignan.

Projets en cours :

Recherche archéogéographique sur la plaine de Vaise (secteur nord de Lyon, rive droite) / 2014 (en cours) : A la suite du travail réalisé sur les pentes et le plateau de la Croix-Rousse (cf infra), les investigations archéogéographiques se poursuivent sur la rive droite de la Saône pour explorer le 9e arrondissement lyonnais. L'examen permettra de confronter les réalités morphologiques à celles de l'archéologie, dans un secteur largement fouillé et bien documenté. L'objectif est d'abord d'éclairer les dynamiques géographique des quartiers de Vaise et de l'Industrie pour nourrir ensuite un discours plus global sur l'évolution du site lyonnais dans la longue durée. Ensuite, l'étude vise à réinterroger voire à affirmer le rôle de l'Ile Barbe dans la construction et la dynamique d'évolution territoriale au nord de Lyon. Enfin le travail proposera de repenser les relations interquartiers de part et d'autre de la Saône (quartiers de Vaise et de la Croix-Rousse) pour considérer la rivière non plus comme une barrière mais comme le vecteur d'un bassin de vie cohérent. Aussi le discours cartographique devra-t-il aussi être revisé.

La plaine de Vaise et le plateau Croix-Roussien (Lyon)

 

 

 

 

 

 

Recherches archéogéographiques sur le plateau de la Croix-Rousse (de Lyon à Neuville-sur-Saône) / 2008-2014 :
dynamiques et évolutions du paysage, construction et évolution du réseau routier sur la période historique, occupation et mise en valeur du sol, identification des héritages et des processus d'évolution des formes, évaluation de la conservation des formes anciennes, étude du péri-urbain, pré-évaluation du potentiel archéologique hors secteur de présomption de prescription archéologique.

carte des réseaux hérités (Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 

Archéogéographie des pentes de la Croix-Rousse (2014) : Recherche archéogéographique sur un micro-quartier de l'hyper-centre lyonnais : examen des formes remarquables héritées, analyse du réseau routier dans la longue durée, mécanisme d'évolution morphologique et territoriale, processus de planification et d'auto-organisation, héritages et identités locales.

Les pentes de la Croix-Rousse (lyon)

 

 

 

 

 

 

 

Valorisation des cartes et plans anciens sur SIG (2006-2014) :
gestion des cartes anciennes sur SIG Identification, géolocalisation et recherches sur les plans ancien régime. Constitution de fonds de plan de référence géoréférencés d'après les fonds planimétriques XIXe s.

 

 

 

Membre du PCR "Cartographie patrimoniale et évolution morphologique de Perpignan (IXe – XIXe s.)" en collaboration avec l’UMR 5136 : FRAMESPA, la Ville de Perpignan et la Sarl ACTER.

Références bibliographiques :

  • Mélanie FOUCAULT (2014) - L'archéogéographie au service d'un diagnostic territorial. Le plateau de la Croix-Rousse sur les communes de Lyon et de Caluire-et-Cuire dans : Les Nouvelles de l'archéologie, n°136, p. 18-22
  • Mélanie FOUCAULT (2011) - "Dater les cartes topographiques", fiche technique n°3 dans : Sandrine ROBERT (2011) - Sources et techniques de l'archéogéographie, Presses Univ. de Franche-Comté, 2011, p. 58.
  • Carole PUIG et Mélanie FOUCAULT (inédit / 2010) – Cartographie patrimoniale et évolution morphologique de Perpignan (IXe-XIXe s.).Programme du PCR, pour l’année 2010, S.a.r.l. ACTER.
  • Mélanie FOUCAULT (inédit / 2008) – Etude archéogéographique sur le secteur du Camp Joffre à Rivesaltes. Etude préparatoire au diagnostic archéologique. Conseil Général des Pyrénées-Orientales / Pôle archéologique, 2008.
  • Sandrine ROBERT et Laurent COSTA, (M. FOUCAULT –  en collaboration) (2008) - Guide de lecture des cartes anciennes. Paris : Ed. Errances, 2008, 104 p.
  • Mélanie FOUCAULT  (inédit / 2006) – Laroque-des-Albères, étude archéo-géographique. Analyse des formes du paysage et des modes de peuplement. Rapport d’étude, association Ecocène, avril 2006, 88 p.
  • Patrice RODRIGUEZ et Mélanie FOUCAULT (2005-2006) – La plaine alluviale de l’Oise, milieu et système fluvial:stratigraphie des formations alluviales et archéologie. Présentation du rapport de Vincent Krier (2004), RACF, 2005-2006, 3 p. et 9 cartes.
  • Mélanie FOUCAULT(2003)  - "Dynamique d’un corridor fluviaire sur la commune des Maillys (Côte d’Or)", dans : CHOUQUER G. (dir.) – Objets en crise, objets recomposés, Etudes Rurales, vol. n°167-168, juil-déc. 2003, p.227-246

L’archéogéographie :

L’archéogéographie est une discipline qui traite de la dynamique de l’espace dans la durée.  Elle s’intéresse à l’étude des (mi)lieux, aux paysages et aux territoires comme espaces habités, aménagés, vécus, transmis et donc hérités.  Elle s’attache à déterminer les processus dynamiques de transmissions et de transformations des formes dans le temps et dans l’espace.

Se fondant notamment sur les principes de résilience et d’héritage, l’archéogéographie s’intéresse à l’analyse des formes planimétriques (trames parcellaire, viaires, hydrographiques, d’habitat…). Elle se pratique par l’analyse régressive, la carto et la photo-interprétation, la combinaison de données physiques et sociales et la compilation d’informations habituellement sectorisées (chronologiquement et thématiquement). Elle s’attache, de ce fait, à rendre intelligible les interactions entre les sociétés et leurs espaces, en tenant compte des emboîtements d’échelles spatiales et temporelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Complémentaire de l’archéologie, elle apporte une connaissance des éléments géographiques structurants des territoires pour les périodes passées. Elle revisite les objets géohistoriques traditionnels et les concepts d’état initiaux et stratifiés des paysages .  Elle intervient tant en amont qu’en aval des opérations et recherches archéologiques de terrain. Dans les zones peu ou mal connues archéologiquement, elle offre d’autres modes de lecture des territoires passés et permet une pré-évaluation du potentiel archéologique.  

Transférée dans les domaines de la prospectives et de l’aménagement, l’expertise archéogéographique accompagne les décideurs à prendre consciences des choix du passé et à identifier les héritages en terme d’atouts ou de risques. Elle s’inscrit désormais au sein des politiques publiques d’aménagement orientées vers la durabilité, le dialogue et l’engagement citoyen.

Issue d’une association entre archéologie et géographie, le développement de cette discipline a été soutenu par le Département Sciences de l’Homme et des Sociétés du CNRS à la fin des années 1990 et portée par un Groupe de recherches TESORA du CNRS de 2000 à 2007. La formation en archéogéographie a été assurée jusqu'en 2012 à l’Université Paris 1 en Licence et  Master « Archéologie et Environnement ». Elle est enseignée depuis 2007 à l’Université de Coimbra (Portugal) dans le cadre d’un Master Archéologie et Territoires et d’un doctorat en Archéogéographie, depuis 2012, dans un séminaire du Master en Sciences Sociales de l’EHESS à Paris.

Sélection d’ouvrages sur l’archéogéographie :

  • WATTEAUX M. et CHOUQUER G. 2013 – Traité d’archéogéographie : L’archéologie des disciplines (Tome 2), Paris : Ed. Errances, 2013, 350 p.
  • ROBERT S. (dir.) et alli  2011 – Sources et techniques de l’archéogéographie. Annales Littéraires de l’Université de Franche-Comté, Série Environnement, sociétés et archéologie, n°15, Besançon : Presses Universitaires de Franche-Comté, 235 p.
  • COLLECTIF / WATTEAUX M. (coord.) 2011 – L’archéogéographie : un état des lieux et de leurs dynamiques. Les Nouvelles de l’archéologie, n° 125, Paris : Ed. de la Maison des Sciences de l’Hommes, Ed. Errances, oct. 2011, 64 p.
  • COLLECTIF / GONZALEZ VILLAESCUSA R. (dir.) 2009 – Archéogéographie et disciplines voisines. Etudes Rurales n°188. Paris : Ed. de l’EHESS, 244 p.
  • CHOUQUER G. 2008 - Traité d'archéogéographie : la crise des récits géohistoriques (Tome 1). Paris : Ed. Errances, 2008.
  • CHOUQUER G. 2007 – Quels scénarios pour l’histoire du paysage ? Orientations de recherches pour l’archéogéographie, préface de Bruno LATOUR ed. CEAUCP, Coimbra-Porto 2007, 408 p.
  • COLLECTIF / CHOUQUER G. (dir.) 2005 – Nouveaux chapitres d’histoire du paysage, dans Études Rurales, juillet-décembre 2005. Paris : Ed. EHESS, 272 p.
  • COLLECTIF / CHOUQUER G. (dir.) 2004 – Objets en crise, objets recomposés : transmissions et transformations des espaces historiques. Enjeux et contours de l’archéogéographie. Etudes Rurales, n°167-168, Paris : Ed. EHESS, 367 p.
  • CHOUQUER G. 2000 - L’étude des paysages : essais sur leurs formes et leurs histoires. Paris : Ed. Errances, 208 p.

Sélections d’ouvrages et d’articles complémentaires :

  • CAVANNA E. 2012 – « Lecture archéogéographique d’une implantation au XVIe siècle : un ancrage dans l’espace pour une insertion sociale ». Dans S. Hurard (dir.), La Ferme du Colombier à Varennes-sur-Seine (XVI-XVIIIe siècles). Expression matérielle de l’ascension sociale d’élites rurales en milieu humide. Paris : éd. INRAP/CNRS, p. 181-209.
  • LAVIGNE C. 2012 – « L’articulation de l’héritage et du projet d’aménagement urbain : l’exemple du secteur de Brazza à Bordeaux ». Dans : LAVAUD S. et SCHMIDT B. – Représenter la ville (Moyen Age – XXIe s.), Ausonius éditions, Scripta Mediævalia 20, Bordeaux, 2012, p. 363-400.
  • COLLECTIF 2009 – Voies et réseaux, Archéopages n°27, Ed. Inrap, 2009, 88 p.
  • COLLECTIF / ROBERT S. (coord.) 2009 – Du sentier à la route : une archéologie des réseaux viaires. Les Nouvelles de l’archéologie, n°115, Ed. Maison des Sciences de l’Homme, Ed. Errances, 2009, 64 p.
Rattachement
Ville de Lyon

Logo CNRS