UMR 5138

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire ArAr

Archéologie et Archéométrie

Image oiseau MOM

[programme de recherche] Chateau de Belvoir

Château de Belvoir (Kokhav ha-Yarden) - Israël    

© mission archéologique de Belvoir

 

Fouilles programmées pluriannuelles 2013-2016 / 2017-2020 

- Partenaires -

Ministère des Affaires étrangères
Israel Antiquities Authority (IAA)
Centre de Recherche Français à Jérusalem (CRFJ)
• Laboratoire ARAR. Archéologie et Archéométrie / Maison de l'Orient et de la Méditerranée (MOM, Lyon)
Centre d'Histoire Espaces et cultures (CHEC)
• Laboratoire Histoire, Archéologie, Littératures des mondes chrétiens et musulmans médievaux (CIHAM / Institut des Sciences Humaines (ISH, Lyon)

- Soutien au projet -

https://fr.ulule.com/chateau-hospitalier-de-belvoir/

- Composition de l'équipe pour la direction de la mission 2017-2020 -

Anne Baud, maître de conférences, Université Lyon 2, membre du laboratoire ARAR. Archéologie et Archéométrie et Jean-Michel Poisson, École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Hervé Haim Barbé, ingénieur, SRA Centre-Val-de-Loire
Loïc Benoit, doctorant, Université Lyon 2, CIHAM (ISH, Lyon)
Damien Carraz, maître de conférences, Université de Blaise Pascal Clermont II, CHEC
Laurent d’Agostino, doctorant, Atelier d'archéologie alpine, CIHAM (ISH, Lyon)
Philippe Dessaint, topographe, Services archéologiques de la ville de Lyon
Simon Dorso, doctorant, Université Lyon 2, CIHAM (ISH, Lyon)
Mathilde Duriez, doctorante, Université Lyon 2, laboratoire ARAR (MOM, Lyon)
Anne Flammin, ingénieur d’étude, CNRS, laboratoire ARAR (MOM, Lyon)
Olivier Guyotat, architecte, DPLG Lyon
Robert Kool, archéologue, Israël Antiquities Authority
Nicolas Morelle, topographe, doctorant, Université Aix-Marseille
Florian Renucci, maître d’œuvre, château expérimental de Guédelon (Yonne)
Philippe Griot, tailleur de pierre, Cluny
Amélie Roger, doctorante, Université Lyon 2, laboratoire ARAR (MOM, Lyon)
Vardit Shotten-Hallel, architecte, Israel Antiquities Authority
 
Direction de la mission 2013-2016
Bruno Phalip, professeur d’histoire de l’art médiévale, Université de Blaise Pascal Clermont II et Anne Baud, maître de conférences Université Lyon 2, membre du laboratoire ARAR. Archéologie et Archéométrie.
 

- Présentation -

Aussi appelé l’«Etoile des vents», il se situe dans le nord d'Israël à une quinzaine de kilomètres au sud de la mer de Galilée et domine la vallée du Jourdain. La fortification défendait des terres contrôlées par les chrétiens francs. Depuis 2013, une équipe franco-israélienne a repris l’étude du château en associant, dans un travail pluridisciplinaire novateur, archéologues, historiens, architectes, historiens de l’art, topographes et géologues et des praticiens (tailleurs de pierres). Elle développe une méthodologie de travail originale qui s’appuie sur l’utilisation de nouveaux outils comme la photogrammétrie. Ces recherches archéologiques permettent  de compléter les deux grandes campagnes de fouilles menées sous la direction de deux archéologues israéliens, N. Tzori et M. Ben Dov en 1963 et 1966.

Le travail de cette équipe franco-israélienne permettra de restituer l’histoire de ce site majeur, considéré par certains auteurs comme le modèle des châteaux hospitaliers et qui a connu successivement la présence des francs, des ayyubides et des mamelouks.
Les études menées sur le bâti existant ont mis en évidence une grande homogénéité de construction que l’on peut attribuer aujourd’hui, aux hospitaliers. L’utilisation des matériaux, l’architecture ainsi que les  sculptures constituent un exemple remarquable de l’art franc en Terre Sainte (fin du XIIe s).
Aucun relevé n’avait été effectué sur cet édifice jusqu’à présent, excepté un plan de masse publié en 1989 par Thomas Biller. La réalisation de relevés architecturaux et archéologiques détaillés a donc été un enjeu majeur de la recherche engagée. Un nouveau plan plus précis du château intérieur et les relevés photogrammétriques des élévations assurent dorénavant un support à l’analyse du bâti. Outre leur rôle d'archivage d'un état du site à un moment de son histoire, ces relevés constituent une précieuse documentation graphique et métrique employée à l'étude architecturale et à l'analyse des techniques de construction. À terme, ils serviront également à la restitution des états successifs du château.

- Problématique - 

© mission archéologique de Belvoir

L’objectif de cette mission franco-israélienne est de restituer l’histoire de ce site majeur, considéré par certains auteurs comme le modèle des châteaux hospitaliers, et qui a connu successivement la présence des francs, des ayyubides et des mamelouks. La fouille, ainsi que les relevés architecturaux et archéologiques ont permis d’établir un nouveau plan du château (réduit intérieur) et les relevés photogrammétriques des élévations assurent dorénavant un support à l’analyse du bâti qui serviront à terme à la restitution des états successifs du château dont plus particulièrement la chapelle du 1er étage qui fera l’objet d’une restitution partielle in situ.

© mission archéologique de Belvoir

Les projets de recherche et de mise en valeur (2017-2020)
Avec la même équipe pluridisciplinaire les recherches s’attacheront à l’extension des fouilles à l’intérieur du château afin de déterminer les limites du premier édifice franc et son niveau d’implantation ainsi qu’à analyser la seconde enceinte et la barbacane vraisemblablement construites après le réduit central. C’est dans cet espace que des reprises ayyûbides ou mameloukes sont les plus visibles. Au-delà de l’étude formelle, les travaux porteront sur les techniques de construction en tentant de déterminer l’origine des ateliers et des matériaux (carrières, fer et forge, mobilier céramique).
La question de l’hydraulique, capitale dans une structure fortifiée, constitue un autre volet du programme : deux citernes sont conservées de même qu’un réseau hydraulique important associé à des bassins et à une structure balnéaire. Cet ensemble fera l’objet de nouvelles investigations.
La documentation 3D sera exploitée dans le cadre du projet de valorisation mené en collaboration avec le Service des Antiquités israéliennes représenté par l’architecte Vardit Shotten-Hallel et les autorités des Parcs (avec l’archéologue Ariav Boldo, responsable du site de Belvoir). Une plateforme, située à l’ouest du château, accueillera pour la présentation au public des restitutions monumentales à partir de l’analyse des blocs.

- Bibliographie -

Baud (A), D’Agostino (l.), « Château de Belvoir (Galilée) : l’utilisation des agrafes en métal dans les maçonneries en pierre au XIIIe siècle », Chantiers et matériaux de construction en Orient et en Occident de l’Antiquité à la révolution industrielle, Colloque de Guédelon (Yonne) du 23 au 25 septembre 2015, publication de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, à paraître en 2016.
D'Agostino (L.), Flammin (A.), « Archéologie du bâti et photogrammétrie rapprochée au château de Belvoir (Kokhav Ha Yarden, Israël) », Méthodes de relevés numériques en archéologie et en architecture : applications, Bulletin hors-série du Centre de Recherches Archéologiques de Haute-Normandie, à paraître en 2016.
Phalip (B.), « Une histoire comparatiste des techniques de taille de pierre, 1100 - 1300 : Massif Central et Proche-Orient » ; “Stone cutting : a comparative history from 1100 to 1300, A case study in the Massif central and the Near East”,  journot f. (dir.), Anti-hommage à Joëlle Burnouf, Université Paris I, à paraître en 2016.
Dorso (S.), « Mission Belvoir (Galilée) : troisième campagne de fouilles (2015) », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem, 26 | 2015, mis en ligne le 28 mars 2016.
Schotten-Hallel (V.), Sass (E.), Perelis Grossowicz (L.), The Hospitaller Castle of Belvoir : Setting the Scene for a Discussion of the Topography, Geology and Architecture. Boas A. (dir.), The Crusader World, p. 490-518.

- Diffusion -

Avril 2016, Bruno Phalip : « L’architecture et la sculpture à Belvoir, royaume de Jérusalem 1160-1260 », Conférence canadienne des historiens de l’art du Moyen Age à l’université Laval Québec.
Mai 2016, Séminaire de recherche sur le château de Belvoir au Centre de recherche français à Jérusalem.
Décembre 2016, « Le château de Belvoir et l’architecture fortifiée de l’Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem, Table-ronde organisée par les laboratoires ARAR. Archéologie et archéométrie et ISH-CIHAM les 1er et 2 décembre aux archives départementales du Rhône à Lyon. Publication électronique par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée.
19-25 février 2017, POISSON (J.-M.), « The hospitalers castle of Belvoir : defensive architecture under siege (12th c.), communication acceptée au congrès international The Art of Siege Warfare and military Architecture from Classical World to the Middle Ages, University of Haifa.

- Podcast -

Conférence du mercredi 18 janvier 2017 par Anne Baud, maître de conférences en archéologie médiévale à l’université Lumière Lyon 2, laboratoire ArAr, co-directrice de la mission archéologique de Belvoir, Israël - Le château hospitalier de Belvoir. Un site majeur de l’Orient latin.
à écouter ou les réécouter à l'adresse suivante : http://www.univ-lyon2.fr/culture-savoirs/podcasts/cycle-jean-pouilloux-2016-2017-721185.kjsp

Logo CNRS